Met

Saint-Honoré

Le repas
Dessert
LES INGRédients
Crème
Œuf
LE VIN
Vin doux
Vin effervescent

On arrose quoi avec ?

JAJA

Alsace - Riesling Vendanges Tardives

JAJA

Jurançon moelleux

JAJA

Champagne Brut

JAJA

Coteaux du Layon

Quels marqueurs pour le vin ?

Bon clairement comme pour beaucoup de dessert sucrés on va éviter les rouges, car tanins et sucre ne font pas bon ménage et encore moins avec les produits laitiers comme la crème. Du coup, il nous reste les bulles qui vont venir nous apporter un peu d'équilibre, de légèreté et de fraîcheur face à une recette un peu généreuse et riche. En effet en bouche, ce gâteau procure des sensations très douces, un peu grasses, avec des saveurs intenses et persistantes. On peut donc complètement imaginer de choisir un vin blanc un peu sucrés ou les fameux VDN (Vin doux naturels) avec un peu d'acidité pour venir casser un peu ce gras et cette crème et apporter un peu d'équilibre en bouche.

Description

S'il y a bien un dessert qui est riche d’anecdotes et d'histoire c'est bien le Saint-honoré. Créé par le pâtissier parisien Chiboust en 1840, en s'inspirant d'un dessert bordelais appelé « flan suisse», oui je sais cette histoire commence bizarrement . Il a donné à son gâteau le nom de la rue Saint-Honoré, où son commerce était installé, rendant du même coup hommage à saint Honoré, huitième évêque d'Amiens et patron des boulangers. Il est aussi à noté que ce pâtissier va aussi donné son nom à la crème que l'on va retrouver au milieu de ce dessert et qui est une crème allégée à chaud, de blancs d'œufs battus en meringue.